Bloc-note

Information

C’est bien connu : Les promesses n’engagent que ceux qui y croient !

Le contrat de concession de l’assainissement de l’Embrunaisle plus important et coûteux projet de la Communauté de Communes de l’Embrunais – n’a jamais fait l’objet d’une réunion publique, contradictoire, organisée par ses promoteurs.

Ni lors des élections municipales de 2008 (qui ont précédé d’un an et demi sa signature en décembre 2009), ni lors des élections municipales de 2014 (qui ont précédé de quelques mois la commande d’un Audit au Contrat).

Et encore moins lors des récentes élections municipales de 2020 (qui ont précédé de quelques mois la fin des 45 mois de négociations infructueuses avec Veolia).

A aucun de ces moment les élus communautaires on jugé utile de soumettre à l’appréciation des citoyens et des usagers ce projet, cette délégation de service public, ou les bilan d’étape de son fonctionnement (lors des 5 ou des 10 ans après sa mise en oeuvre).

Pourtant, aujourd’hui, et en dépit des généreuses promesses de départ, le remboursement du financement des travaux s’avère toxique et financièrement désastreux pour les usagers.

Et la liberté d’action des élus se trouve totalement corseté pour renégocier les clauses du contrat ou envisager d’y mettre fin.

A plusieurs reprises, nous avons suggéré à la CCSP d’organiser, enfin, une réunion publique contradictoire. Sans autre succès que d’obtenir des réponses vagues ou de vagues promesses, qui n’engagent que…

Nous venons d’adresser une nouvelle lettre en ce sens à la Présidente de la CCSP, que nous reproduisons ci-après :