Contre les vents et marées du silence et des intimidations d’Odalp…

notre détermination à lever le brouillard qui entoure la toxicité du contrat d’assainissement demeure intacte.

Nous voulons savoir à quoi ont été affectées les 2,5 M€ de subventions publiques et les 7,1 M€ déjà payés par les usagers pour rembourser, à Veolia, son financement des 29 programmes de travaux concessifs.

Quoi de plus normal dès lors que 75% de ce remboursement est pris en charge par les usagers !

Poursuivant notre démarche citoyenne pour attirer l’attention des usagers sur ces sujets, nous avons récemment distribué un nouveau tract lors du Forum des Associations et de la Foire bio.